Réunion du 15 décembre 2022

Inscriptions aux concours

En ouverture de la séance hebdomadaire du 15 décembre 2022 qui a été suivie par une vingtaine d’adhérents malgré la Covid (2 adhérents touchés) et une panne de voiture qui a fait piéton un autre, le président Jean-Louis Amoroso remet une feuille destinée à recueillir les désirs de participation aux compétitions à venir. En prérequis, il avait adressé sur les mails de chacun le calendrier des concours régionaux [NDLR : Consulter le calendrier ci-contre].

« Ça va être short, prévient le président. L’an passé nous avions commencé à récapituler le 9 décembre… Aussi, très vite on sélectionne sur la base de 10 photos papiers ou projetées » Les sélections doivent être envoyées avant le 18 février pour les images projetées – couleur ou monochrome et nature – et avant le 27 février pour tout ce qui est papier couleur ou monochrome et nature. « Toutes les photos proposées doivent être sélectionnées par le club. C’est une compétition qui concerne le classement de club, donc la vision club est essentielle ».

S’ensuit un long exposé des règles des concours dont il ressort pour l’essentiel que « le règlement de l’Union Régionale ne peut pas être différent du règlement national », qu’il n’y a plus de compétition spécifique à l’Union Régionale – « ne reste exclusivement en National que le concours Reportage, le quatre images et le concours du livre photo » – qu’il est désormais possible de faire des courts-métrages, que des portes de sortie existent pour les concurrents n’ayant pas eu de photo sélectionnées au concours National papier…

[NDLR : Les autres dispositions, compliquées à défaut d’être complexes, ne sont pas audibles dans le brouhaha de la salle et devront être consultées dans les règlements ad-hoc].

Projet de participation pour juin 2023

« Un club de Pertuis qui va souhaiter ses 60 ans organise une rencontre photographique, annonce Jean-Louis Amoroso. Il fait un appel mais il n’invite que 15 clubs ». Chaque club disposera de 4 grilles recto-verso (1m x 2m) pouvant accueillir 4 cadres 30×40 ou 2 cadres 40×60 par grille. Chaque club choisit un thème unique de son choix, couleur ou noir et blanc, avec ou sans titre, avec ou sans passepartout, mais uniforme par club ; « Autrement dit, pas de fantaisie sur les maries-louises » prévient le président Amoroso.

Pendant cette rencontre, le Photo Club Image de Pertuis organise un concours interclub. La décision de participation (ou pas !) est à prendre semaine prochaine car la réponse à l’organisateur est à donner pour le 15 janvier. L’exposition aura lieu du 2 au 11 juin à Espace Georges Jouvin (Pertuis).

Présentation de tirages papiers : On se calme…

Deuxième temps fort des réunions hebdomadaires, la présentation de tirages papiers est ce jour servie par Ange Subrini, qui recherche un assentiment pour une participation au concours National Auteur, et Jean-Pierre Creissen qui complète sa présentation de la semaine passée.

Je voulais faire un « truc d’auteur » introduit Ange Subrini qui présente une quinzaine de clichés sur le thème Ombres et Reflets. Pour Jean-Louis Amoroso, il n’y a pas là matière à concourir en Auteur. « Cela me rappelle ce que l’on appelait dans les diaporamas, la troisième image. Deux images qui se superposaient pour former, petit à petit, une troisième image… Là, il y a un reflet mais je ne vois pas ce qu’il apporte. Il faut quelque chose qui fonctionne avec plus de sens ».

Dans le brouhaha indiscipliné et amplifié par la résonance de la salle, ce qui fait le caractère déplorable de l’exercice, on peut toutefois saisir « …côté fantastique… », « … peut-être qu’en couleur… », ““. Pourtant, sur les chevalets, une photo disait : « ON SE CALME » …

À la suite de la présentation de la semaine précédente, Jean-Pierre Creissen montre quelques photos d’autres oiseaux, mais dans le même style épuré, c’est-à-dire déshabillées des éléments d’environnement. « C’est très graphique », « Des images qu’on aimerait avoir pour décorer un espace » peut-on entendre. Jean-Louis Amoroso s’interroge : « Ce type de travail peut-il être présenté dans un concours d’auteur. Retouchées comme elles le sont, ce ne sont plus vraiment des photos nature »

Projections – Priorité aux sélections pour les concours

Si pour cette séance, la priorité sera donnée aux sélections à faire pour participer aux concours Couleur Papier, Images projetées, Minimaliste, Portraits, c’est par une proposition ludique que Jean-Louis Amoroso entame ce troisième temps fort de la réunion.

QUIZzzz
« A New-York, en 2019, je suis allé chez Sotheby’s. Il y a deux galeries importantes à New-York. Les œuvres sont présentées 15 jours avant la vente aux enchères. Ce jour-là, il y avait une collection assez importante de photos ». In situ, il capture quelques images des photos exposées et c’est avec celles-ci qu’il propose un quizz en séance. A ce petit jeu, Hervé Dopffer l’emporte.

[NDLR : Vous voulez rejouer ou jouer, alors rendez-vous ICI]

« Ce sont des photos que vous avez déjà vues mais il s’agit maintenant de faire un choix pour les concours Couleur Papier et Image projetée » propose ensuite Brigitte Caratenuto. Deux photos sont retenues en couleur papier (Photos 1 & 2) et deux autres sont versées dans le dossier images projetées (Photos 3 & 4).

Pour la deuxième photo, celle qui joue sur trois plans, Kevin Gardiner émet un avis : « la distance entre les deux derniers est beaucoup plus grande qu’entre les deux premiers et je trouve que c’est grave ». « En quoi est-ce gênant ? » interroge une participante. « Si c’est trop symétrique, c’est un peu ennuyeux » déclare un autre. « Comme disait Gauguin, la perfection est dans la presque symétrie » conclut un troisième.

Comme Brigitte, Marie-Christine Brabant soumet ses photos à un choix pour alimenter sa participation au concours Minimaliste. Trois images possibles sont retenues (Photos 5 à 7)

En marge des choix pour les participations aux concours Fernande Vedel nous emmène au Touquet (Photos 8 & 9).

Toujours dans la dynamique des sélections pour les concours, Gilles Monaco propose des clichés pour se la jouer Minimaliste (Photos 10 & 11).

« Dans le cadre du concours Portraits, j’ai amené les images que j’avais ; Certaines sont anciennes » présente Yves Chabrillat. Compte tenu que le concours requiert des images carrées et en couleur, des portraits sélectés (Photos 12 à 16), seul le dernier pourrait faire l’affaire.

Toujours dans la catégorie Portrait, Jacques Milhaud soumet aux avis, une série de portraits. L’un d’entre eux sera retenu (Photo 17). « C’est un portrait fort » juge Yves Chabrillat du fond de la salle. « Elle est même poignante » ajoute Fernande Vedel.

L’heure avançant, on rattrape Florent Bio sur le départ. « Quand vous avez des impératifs, ce qu’on comprend très bien, dites-le » invite Jean-Louis Amoroso.

Il présente alors des images de procession aux Saintes Marie de la Mer. « Il y a deux processions par an et là ce n’est pas Sainte Sarah qui a lieu plutôt au mois de Mai ». [NDLR : Les photos ayant été prises le 17 octobre, il s’agissait sans doute du pèlerinage qui célèbre les Saintes Marie-Jacobé et Marie-Salomé] (Photos 18 à 25).

Ils ne s’étaient pas donné le mot, mais c’est un reportage sur une autre procession que présente Jean-Luc Lebouil, celle de la Saint Yves à Tréguier (Côtes d’Armor). « Saint Yves est le patron de la Bretagne, mais aussi celui des avocats et plus généralement des professions de justice et de droit, présente-t-il. Chaque année, en fin Mai, le Saint fait l’objet d’une célébration » Photos (26 à 33).

[NDLR : A cette occasion, le chef de saint Yves – conservé habituellement dans la sacristie – est transporté en procession de la cathédrale de Tréguier à l’ancienne chapelle domestique du manoir de Kermartin devenue église paroissiale de Minihy-Tréguier. Près de 3km séparent les deux lieux. Au point de rassemblement des deux cortèges – venant de Tréguier et de Minihy-Tréguier – les bannières s’inclinent devant les reliques du saint. A partir de 1936, avocats et magistrats commencent à se joindre au grand pardon de Tréguier. En savoir plus ICI ].

menu